Cameroon_celebrating_winning_2017_Africa_Cup_of_Nations_(cropped)

L'EFA annonce 24 équipes au lieu de 16 à la Coupe d'Afrique des Nations 2019

Autres
27 Novembre 2019 07h39

Dans une interview accordée à CAFOnline au sujet de la prochaine édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), le président de la Fédération égyptienne de football (EFA), Hany Abo Rida, vient de révéler que : « Nous organisons maintenant cette édition exceptionnelle avec 24 équipes au lieu de 16 pour la première fois dans l'histoire de la Coupe d'Afrique des Nations. De plus, ce sera en été au lieu de la période traditionnelle de janvier-février. C'est un tournoi exceptionnel et nous prions Dieu de nous accorder le succès qui fera la fierté de chaque Africain ».

L’Égypte envisage de célébrer son histoire avec sa civilisation moderne à travers le football. « Nous avons décidé de nous installer à côté des pyramides de Gizeh, mondialement connues, car elles donnent une idée précise du rôle de l'Égypte dans l'histoire et la civilisation humaine », a ajouté Abo Rida. La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé que l'Égypte avait obtenu les droits d'hébergement de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 après avoir remporté la majorité des voix au début du mois de janvier.

Après que le Cameroun ait été déchu de son droit d’accueil en décembre en raison de retards dans les préparatifs, la place restante a été donnée à l’Égypte et à l’Afrique du Sud. Dans le but de convaincre les membres du Comité exécutif de voter pour l'Égypte, la délégation égyptienne a créé une vidéo promotionnelle mettant en évidence la capacité de l'Égypte à accueillir de nombreux touristes ainsi que les sportifs dans des infrastructures de qualité.

Abo Rida a souligné que les préparatifs du tournoi se déroulaient comme prévu. L’Égypte a déjà précédemment accueilli la Coupe d’Afrique des Nations en 1959, 1974, 1986 et 2006 et avait remporté sept victoires en CAN. « La Coupe d'Afrique des Nations devrait attirer environ 50 000 touristes en Égypte en juin 2019 », a déclaré le ministre des Sports et de la Jeunesse, Ashraf Sobhy, lors de la réunion chargée de l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2019.




Pendant que les Européens ont les yeux rivés sur qui va remporter la Ligue 1, on estime à 2,1 milliards le nombre de personnes qui vont regarder la CAN, et le championnat est de la plus haute importance sur le plan économique et sportif pour l'Afrique. Sobhy a d'ailleurs affirmé le rôle clé du grand événement dans la relance du tourisme égyptien.

Dans le même ordre d'idées, le ministre des Sports a examiné le budget prévisionnel alloué à l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations en termes de retransmission des matchs et d'équipement des stades. Au cours d'une importante réunion, Sobhy a informé les ministres et les organisateurs présents de toutes les procédures en cours pour le développement des logements et structures pour touristes ainsi que des stades qui accueilleront les matches au Caire, à Port-Saïd, à Suez, à Alexandrie, à Ismailia et à El Salam.

De plus, Sobhy a expliqué que Hassan Allam, la principale société d'ingénierie égyptienne, achèvera les travaux de construction au stade de Port Said d'ici à la fin avril. De la même manière, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmed Ahmed, a exprimé les capacités de l’Égypte à organiser d’importants tournois internationaux. De son côté, le Premier ministre Mostafa Madbouli a chargé le ministère du Tourisme de mettre en place un programme de tourisme complet, destiné en particulier aux grands acteurs africains, aux invités, aux délégations et plus encore.

De manière tout aussi importante, le ministre des Communications a assuré que toute la couverture souhaitée par la délégation africaine, en particulier les connexions Internet dans les stades, serait disponible en permanence. Surtout, le Premier ministre Madbouli a insisté sur la nécessité de mettre en place un système de santé entièrement équipé en prévision d'éventuelles blessures pendant les matches, en plus de la disponibilité d'un nombre suffisant d'ambulances.



A propos de l'auteur

Frédéric Sougey