Vidéo

Europa League : Un cadeau empoisonné ?

Ligue 1
Vidéo
21 Juillet 2019 10h56

Le 25 juillet prochain le Racing Club de Strasbourg démarrera officiellement sa saison en disputant son tout premier match officiel de l'édition 2019/2020. Les hommes de Thierry Laurey disputeront le match aller du second tour de qualification pour l'Europa League face au Maccabi Haïfa, club évoluant dans le championnat d'Israël.

Si cette nouvelle aventure réjouit particulièrement une grande partie des supporters strasbourgeois ainsi que le staff du Racing, cela peut s'apparenter comme un petit cadeau empoisonné. On vous explique pourquoi !

Recrutement pour l'Europe ?

Premier point important et pas des moindres, le recrutement. En effet, cette période est relativement appréciée des fans. Cependant, il est pour l'heure difficile de savoir s'il faut recruter en vue d'une qualification en phase de poule de l'Europa League ou tout simplement pour un maintien aisé en Ligue 1. Il faut souligner une chose, qui dit recrutement pour l'Europe, dit également des salaires et des attentes en adéquation de la part des joueurs. Le RCS a cependant tapé fort en recrutant d'ores et déjà deux joueurs. Jean-Ricner Bellegarde (Lens) et Alexander Djiku (Caen). Les deux recrues arrivent pour pallier les départs d'Anthony Gonçalves et Pablo Martinez.

Rythme effréné en août !

Oui l'Europe fait rêver, mais attention, il va falloir que le Racing soit costaud s'il venait à se qualifier en phase de poule. Pour l'heure, au mois d'août, ce sont cinq matchs qui attendent les Strasbourgeois (4 matchs de L1 et 1 en coupe d'Europe). Si le RCS venait à aller au bout des qualifications (+ barrage), il faudrait ajouter quatre rencontres sur le mois d'août, ce qui porterait un total de neuf confrontations pour ce premier mois de compétition.

La saison passée, Bordeaux était entré au même stade de la compétition (2ème tour de qualification). Les Girondins avaient disputé huit matchs en août (5 en EL, 1 en L1). Sur les cinq rencontres européennes, les Bordelais s'étaient imposés quatre fois pour un match nul. En Ligue 1 cela fut plus compliqué... deux défaites (Strasbourg et Toulouse) pour une victoire (Monaco). Autant dire que les tours de qualification peuvent avoir un impact direct sur les prestations en championnat.

L'envie de goûter à l'Europe

Côté staff on ne cache pas l'envie d'atteindre la phase de poule. En effet, un membre du staff nous a avoué que le club se préparait pour tenter d'aller en poules et qu'il y avait l'envie de "goûter à l'Europe".

Côté joueurs

L'envie et l'impatience se fait de plus en plus débordante. Jonas Martin nous livrait ses impressions concernant cette "aventure" : On s'est préparé et on savait qu'en gagnant la Coupe de la Ligue on serait condamné à jouer plus tôt. Avec l'effectif qu'on a je ne pense pas que ce soit un piège. C'est certain que ce n'est pas monnaie courante de jouer neuf matchs en un mois (août). Mais les préparateurs basent la prépa sur ça. Pour moi ça ne peut être qu'un plus. On veut jouer tous les matchs. Nous sommes en bonne condition physique et assez professionnels pour parvenir à disputer deux matchs par semaine.

Verdict :

Le Racing retrouve l'Europe et on sent que les attentes sont grandes de la part des supporters strasbourgeois. L'entraîneur du RCS, Thierry Laurey, saura sans aucun doute trouver le juste milieu entre le championnat de Ligue 1, que représente le quotidien du Racing, et l'Europe, que le technicien présente comme bonus pour cette saison à venir. Les Alsaciens seront rapidement fixés désormais avec un premier match face au Maccabi Haïfa. Selon un membre du staff, le club israélien affiche un niveau d'un bon club de Ligue 2. Ce qui est certain, c'est qu'une victoire à la Meinau pour débuter dans la compétition, donnerait le tempo d'une saison 2019/2020 qui pourrait faire briller les yeux de milliers de fanatiques strasbourgeois. On préfère cette version à celle des yeux humides par la tristesse d'une saison gâchée. Joueurs du Racing, la balle est dans votre camp !

A propos de l'auteur

Jonathan Helbling

Co-fondateur du Direct Racing et d'Alsa'Sports, le sport c'est ma passion et je ne souhaite qu'une seule chose, vous la faire vivre au travers de nos sites en vous offrant l'information gratuitement !