Vidéo

La comparaison des deux parties de saison !

Ligue 1
Vidéo
13 Mai 2019 14h44

Au crépuscule d'une saison 2018/2019 plus que réussie pour le Racing, l'heure est aux traditionnels bilans de fin de saison. Actuellement onzième du championnat avec encore deux matchs à disputer, le Racing connaît une deuxième partie de saison un peu plus compliquée, explications avec quelques chiffres.

Huitième au terme des matchs aller avec 26 points, le Racing était déjà en bonne posture pour assurer son maintien plus tôt que lors de la saison 2017/2018. Avec 30 buts inscrits entre mi-août et mi-décembre, le Racing était la quatrième meilleure attaque du championnat à la trêve ! Capables de performances solides comme le match nul face au PSG, ou, la formidable épopée en Coupe de la Ligue, le Racing a fait une première partie de saison idyllique. Pour conclure le tout, les Bleus avaient même la septième défense du championnat peu avant Noël avec 23 buts concédés.

Une deuxième partie de saison un peu plus difficile

Au retour de la trêve hivernale, le Racing a même enchaîné avec un mois de janvier de rêve ! Avec 6 victoires en 7 matchs toutes compétitions confondues (3 en L1), le Racing a survolé ce premier mois de l'année 2019, se qualifiant ainsi pour la finale de la coupe de la Ligue aux dépends de Bordeaux (3-2), et accrochant même la 5ème place du classement au terme de la 22ème journée. Cette énorme débauche d'énergie, a forcément laissé des traces et mis les organismes à rude épreuve. Si le Racing reste actuellement sur une série de 6 matchs sans victoire en championnat, les Bleus restent néanmoins la douzième équipe sur la phase retour, soit depuis la 20ème journée, avec 20 points pris (une moyenne de 1 point par match). Un maintien acquis depuis quelques semaines, chose rare sur les bords du Krimmeri, et surtout une attaque toujours autant performante sur la phase retour, puisque le Racing est la 4ème attaque du championnat sur la phase retour, devancé uniquement par les trois premiers du classement général, le PSG, Lille et Lyon. Seule "ombre" au tableau, le Racing n'est que la douzième défense du championnat sur la phase retour avec 23 buts encaissés.

Certes, au vu des chiffres, la deuxième partie de saison du Racing est plus difficile que sur les cinq premiers mois de compétition. Cependant, il ne faut pas oublier que l'objectif principal, le maintien est acté bien avant la fin de saison, avec en prime, une Coupe de la Ligue ramenée à la Meinau !

A propos de l'auteur

Nathanaël