Vidéo

Le calendrier des équipes de la cinquième à la dixième place

Ligue 1
Vidéo
15 Avril 2019 17h35

Si le Racing a officiellement validé son maintien ce week-end après son match nul contre Guingamp, rien n'empêche les bleus et blancs de viser plus haut. Petit tour d'horizon des calendriers des clubs classés entre la cinquième et la dixième place.

Marseille (5ème, 51 points)

A l'entame du sprint final, les Olympiens ont malgré tout un calendrier assez compliqué. Au programme, trois réceptions: celle de Nantes, mais surtout celle de deux équipes de haut de classement, Lyon et Montpellier. Pour ce qui est des déplacements, les Marseillais se rendront à Guingamp qui lutte pour sa survie dans l'élite, Toulouse, et enfin au Racing lors de la 35ème journée! Une bonne opération est peut être à faire pour les Strasbourgeois.

Montpellier (6ème, 48 points)

Légèrement en perte de vitesse ces dernières semaines, les Héraultais menés par leur duo d'attaque Laborde-Delort rêvent encore d'accrocher l'Europe. Pour l'accrocher, le MHSC va aborder deux matches cruciaux: Un déplacement au Racing dès ce samedi à la Meinau, puis la réception du Paris Saint Germain à la Mosson. Un calendrier globalement difficile puisqu'en plus de ces deux matches, Montpellier défiera encore l'Olympique de Marseille et l'AS Saint-Etienne, deux concurrents directs. Le match de ce samedi à Strasbourg sera d'ores et déjà crucial.

Reims (7ème, 48 points)

Le promu n'en fini plus d'étonner ! Tombés à la Meinau après 13 matches sans défaite, les Rémois restent encore totalement dans le coup pour accrocher une place européenne. Au menu des champenois, un calendrier plutôt clément, puisque mis à part la réception de Saint Etienne ce week-end et du Paris Saint Germain lors de la dernière journée, le Stade de Reims , n'affrontera plus de concurrents directs d'ici à la fin de saison. Attention tout de même à ne pas se relâcher, comme par exemple lors du déplacement à Caen, qui joue pour sa survie, lors de la 36ème journée.

Nice (8ème, 48 points)

La dernière des trois équipes comptant 48 points. Malgré une attaque peu prolifique ( seulement 23 buts inscrits !) l'OGC Nice reste dans le coup pour un ticket européen la saison prochaine. Pour se faire, les niçois auront en face d'eux un calendrier assez difficile. A domicile, les réceptions de Caen, Guingamp, Nantes et Monaco seront tout sauf chose aisée. Parmi ces équipes, aucune n'est classée au dessus de la quinzième place. Le maintien concerne encore ces quatre équipes, même si pour Caen et Guingamp le besoin de points est encore plus important. Au niveau des déplacements, seulement deux sont au programme, à Paris et Saint-Etienne, deux destinations qui permettront également de voir le potentiel Niçois face à des adversaires mieux classés.

Rennes (10ème, 43 points)

Auteur d'un parcours plus qu'honorable en Europa League cette saison ( éliminé en 8ème de finale par Arsenal après avoir sorti le Betis Séville), le Stade Rennais aura forcément à coeur de rééditer de telles performances la saison prochaine. Pour la bande d'Hatem Ben Arfa, le parcours sera semé d'embuches. Au menu du Roazhon Park d'ici à la fin de la saison ? Les réceptions du PSG et du LOSC, soit les deux premiers du championnat, mais aussi de Monaco et de Guingamp, deux équipes qui vendront chèrement leur peau afin de ne pas descendre en Ligue 2. Si le déplacement à Toulouse devrait être abordable pour les Rennais, celui de la 37 ème journée au stade de la Meinau sera crucial. Une sorte de match à quitte ou double qui en dira certainement plus sur l'envie des Rennais de retrouver la coupe d'Europe l'an prochain.

Pour ce qui est du Racing, qui, rappelons le, est déjà qualifié pour le troisième tour préliminaire de l'Europa League grâce à sa victoire en coupe de la ligue, l'enjeu sera de se frotter à des adversaires habitués à lutter pour l'Europe par la voie du championnat. Et quel que soit le classement final, la saison 2018/2019 sonne déjà comme une saison réussie pour le Racing Club de Strasbourg.


A propos de l'auteur

Nathanaël