Vidéo

Ligue 1 : Les enseignements de la 36ème journée

Ligue 1
Vidéo
13 Mai 2019 11h46

La 36ème journée de championnat vient de s'achever. Entre victoires, défaites, qualifications et relégation, cette journée a tenu son lot de promesses. Petit point.

La course à l'Europe

Si Montpellier, vainqueur à Saint-Étienne vendredi soir à réalisé la bonne opération, mettant ainsi Marseille à trois points avant l'Olympico, d'autres équipes du top 5 ont réalisé de bonnes opérations. À commencer par Lille. En effet, le LOSC recevait Bordeaux hier après-midi au stade Pierre Mauroy, avec à la clé, un succès 1-0 des hommes de Christophe Galtier. Une courte victoire mais ô combien importante, puisque ces 3 points assurent presque au LOSC la deuxième place, synonyme de Ligue des Champions ! On dit presque, parce que l'OL, vainqueur 0-3 sur la pelouse du vélodrome hier soir peut encore y croire. Mais pour cela, il faudrait un miracle. Deux défaites Lilloises combinées à deux victoires Lyonnaises, le tout en marquant 14 buts sur les deux derniers matchs pour que les protégés de Bruno Génésio ravissent la deuxième place aux Nordistes. Chose que l'on aurait du mal à imaginer. En revanche, l'OL à quasiment assuré sa troisième place, prenant 4 points d'avance sur Saint-Étienne. Quant à Marseille, cette défaite devant leur public entérine les derniers espoirs de qualification européenne pour la saison prochaine. Pas même d'Europa League au Vélodrome la saison prochaine.

La course au maintien

Si pour le haut du classement, cette 36ème journée a permis d'y voir plus clair, c'est également le cas pour les équipes concernées par le maintien. Samedi soir, Caen et Dijon ont eu la bonne idée de s'imposer, respectivement face à Reims et Strasbourg. Ces deux victoires permettent à Normands et Bourguignons de recoller au premier non relégable. En effet Caen est à égalité de points avec Monaco, 17ème et Dijon ne pointe qu'à deux longueurs de ce duo. Si ces deux victoires du samedi soir ont permis à ces deux équipes de respirer, elles ont, au contraire, mis la tête sous l'eau à un club : Guingamp. Dans l'obligation de s'imposer à Rennes hier après-midi compte tenu des résultats de samedi soir, l'EAG est passé tout près de l'exploit. Rapidement menés au quart d'heure de jeu sur une réalisation d'Ismaïla Sarr, Guingamp parvient à égaliser par l'ancien Strasbourgeois Alexandre Mendy, son premier but en Ligue 1 depuis un an et demi. Au bout du temps additionnel, Guingamp obtient un pénalty, consécutif à une main dans la surface de Bensebaini. Marcus Thuram a, au bout du pied le ballon de l'espoir pour offrir deux finales supplémentaires à son club mais échoue. Son pénalty, mollement tiré au milieu du but est détourné par Koubek. Guingamp nr s'en remettra pas et est relégué en Ligue 2, lui qui était pensionnaire de l'élite depuis la saison 2013/2014.

A propos de l'auteur

Nathanaël