Vidéo

Montrer les crocs face aux Crocos !

Ligue 1
Vidéo
9 Novembre 2019 09h41

L'histoire se répète inlassablement depuis plusieurs semaines. Victoire à domicile puis défaite à l'extérieur ! Ce samedi soir le Racing Club de Strasbourg accueillera le Nîmes Olympique à l'occasion de la 13ème journée du championnat de Ligue 1. Une fois de plus le RCS est dos au mur et se voit contraint à la victoire pour éviter quelconque mélodrame. Ce n'est pas l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey qui va contredire cela. "À l'heure actuelle c'est un concurrent direct. Je suis incapable de dire si dans 10 journées ce sera toujours le cas. C'est un match important pour nous et pour Nîmes. Nous sommes dans les mêmes eaux au classement. C'est important de ne pas rater ce rendez-vous" dixit le coach du RCS. Opposé à la lanterne rouge (qui compte un match en retard), le club alsacien ne sera pas uniquement jugé par son résultat. Les amoureux du Racing attendent désormais un peu plus qu'une simple victoire. Les fans veulent voir une équipe qui mouille le maillot et qui entre sur la pelouse le couteau entre les dents.

En 12 journées de championnat, la Ligue 1 a connu cinq lanternes rouges différentes (Monaco, Dijon, Metz, Strasbourg et Nîmes). C'est Dijon qui a occupé le plus souvent cette dernière place (à 7 reprises). C'est à l'issue de la 10ème journée que le Racing Club de Strasbourg s'en est allé occuper cette bien triste place avant de s'imposer face à Nice (1-0) et ainsi se donner une petite bouffée d'air frais. Incapable de confirmer à l'extérieur (1 point sur 18 possibles), Strasbourg devra tout faire pour enchaîner une quatrième victoire de rang dans son antre du Stade de la Meinau.

Poussés par le public, les hommes de Thierry Laurey doivent s'attendre à une rencontre difficile face à des Gardois qui ne lâchent jamais rien et affichent un état d'esprit irréprochable. Concurrent direct pour le maintien en Ligue 1, s'imposer face à Nîmes viendrait également à dire qu'un tout petit écart commencerait à se mettre en place. Avec 11 points à son compteur, contre 12 pour Strasbourg, le club du sud de la France pourrait donc compter 4 longueurs de retard sur le RCS (à souligner que le match remis face à Rennes se disputera le 15 janvier prochain).

Pour voir une victoire strasbourgeois face à Nîmes au Stade de la Meinau il faut remonter au 6 octobre 2008. Les deux formations évoluaient alors en Ligue 2. Marcos, Traoré, Bayod (csc) et James Fanchone par deux fois, faisaient trembler le filet adverse. Le Racing s'était alors largement imposé sur le score de 5 à 0. Depuis, en quatre rencontres à domicile, jamais le RCS ne s'est imposé face aux Crocodiles (2 victoires pour 2 nuls). Mais comme le répètent très souvent les entraîneurs et les joueurs, toutes les séries ont une fin !

Après ce match, il faudra patienter quinze jours avant que le Racing ne retrouve la compétition. En effet, le week-end prochain est synonyme de trêve internationale. La victoire en est donc encore plus importante, surtout qu'après ça il faudra défier Amiens à l'extérieur. En huit rencontres au Stade de la Licorne depuis 2008, jamais le Racing ne s'y est imposé (5 nuls, 3 défaites). Il faudra impérativement montrer les crocs face à Nîmes, au risque d'entrer, et n'ayons pas peur des mots, dans une période de crise.


A propos de l'auteur

Jonathan Helbling

Co-fondateur du Direct Racing et d'Alsa'Sports, le sport c'est ma passion et je ne souhaite qu'une seule chose, vous la faire vivre au travers de nos sites en vous offrant l'information gratuitement !