Vidéo

Révolte attendue face à Toulouse !

Ligue 1
Vidéo
7 Décembre 2019 10h00

Lourdement défaits lors du déplacement en Bretagne cette semaine (défaite 5-0 à Brest), les hommes de Thierry Laurey devront impérativement réagir face à Touliyse ce samedi soir à l'occasion de la 17ème journée de L1. Si la plupart des joueurs ont eu une pensée pour les supporters qui ont effectués le grand déplacement à Brest, ces derniers attendent désormais qu'ils réagissent sur le terrain. Les paroles c'est bien, les actes c'est mieux !

Toulouse dans le dur

Pour voir une victoire toulousaine, il faut remonter au 19 octobre dernier (2-1 face à Lille). Depuis, Toulouse a perdu ses six rencontres de championnat. Rennes, Lyon, Montpellier, Marseille, Nantes et Monaco ont plongé les Violets à la toute dernière place du classement de Ligue 1. Mais attention tout de même, sur les six derniers revers, le Téfécé aurait pu espérer quatre autres résultats. En effet, face à Rennes, le but de la défaite est concédé à la 92ème minute de jeu, la 95ème face à Lyon, 84ème face à Monaco et lors du déplacement à Marseille, le score était encore de 0-0 à un quart d'heure de la fin. Cette équipe toulousaine vendra sa peau chèrement lors de l'opposition de ce soir.

Notre consultant et ancien joueur/entraîneur du Racing Club de Strasbourg, Jacky Duguépéroux, n'a pas manqué de mettre en garde les joueurs et les supporters strasbourgeois : "Des fois tu prends une trempe, cela peur servir de leçon pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Toulouse est vraiment mal actuellement. Mais il ne faut pas s'attendre à un match si facile. Il faudra que tout le monde joue le jeu. J'ai été choqué par les excuses des joueurs - sauf pour les supporters qui ont fait le déplacement, ce qui est tout à fait normal -. Ce n'est pas ce qu'il faut faire. Ce qu'il faut faire c'est taper Toulouse rapidement."

Strasbourg maître à la Meinau

Oui le Racing s'est incliné à domicile lors de la dernière rencontre à domicile face à Lyon (1-2), mais le bilan reste tout de même positif à la maison. En huit rencontres, Strasbourg s'est imposé à quatre reprises, a partagé les points deux fois et s'est incliné deux fois. Dos au mur lors des réceptions de Nice, Montpellier, Nîmes ou encore Nantes, les joueurs du RCS ont toujours su répondre présent à la Meinau depuis le début de la saison. "Ce qui est dommage c'est que le jour ou l'on a gagné à l'extérieur (Amiens 0-4), la journée suivante on a perdu à domicile. Il va falloir qu'on comprenne qu'il faut être dans un état d'esprit irréprochable avec une attitude positive de tous les instants pour chercher un résultat, surtout face à Toulouse" analysait l'entraîneur strasbourgeois en conférence de presse d'avant-match.

Journée charnière

Non le maintien ne sera pas acquis en cas de victoire face aux Toulousains ! Il est cependant très juste de souligner qu'en cas de victoire, la fin d'année 2019 pourrait être abordée plus sereinement. Cette 17ème journée est sans conteste un moment charnière dans la saison ou les équipes du bas de classement peuvent voir le fossé s'élargir avec les équipes du milieu de tableau. Nîmes s'est lourdement incliné face à Lyon lors de l'ouverture de cette journée, ce qui plonge les Crocos un peu plus dans les bas-fonds de la L1. Les autres clubs qui luttent pour le maintien se voient également opposés à des "gros" du championnat : Monaco - Amiens, Nice - Metz, Nantes - Dijon et le Racing qui accueille Toulouse (à égalité de points avec Nîmes).

Thierry Laurey n'a pas hésité à rappeler l'importance de ce match et des enjeux de celui-ci : "Il n'y a pas de catastrophe aujourd'hui. C'est un match qui peut nous permettre de disputer les deux dernières rencontres de 2019 de manière plus sereine, si l'on gagne face à Toulouse. On s’aperçoit tout doucement que cette Ligue 1 se dessine. Devant les écarts grandissent. À nous de faire en sorte d'être au milieu du classement plutôt qu'en bas, même s'il est important de rappeler que nous ne sommes même pas à mi-championnat et qu'il reste beaucoup de matchs à jouer".



A propos de l'auteur

Jonathan Helbling

Co-fondateur du Direct Racing et d'Alsa'Sports, le sport c'est ma passion et je ne souhaite qu'une seule chose, vous la faire vivre au travers de nos sites en vous offrant l'information gratuitement !