Vidéo

Thierry Laurey : "Je n'ai pas de tricheurs"

Ligue 1
Vidéo
6 Décembre 2018 02h13

Le coach strasbourgeois n'a pas caché sa satisfaction après le nul acquis par son équipe face au Paris Saint-Germain (1-1). L'entraîneur du Racing déplore tout de même le penalty concédé à 10 contre 11.

« Je suis satisfait, pas seulement parce que c'est Paris. On a fait un gros match car ce n'était pas évident. On savait qu'on allait défendre, ce n'est pas un sentiment de faiblesse. On savait qu'il nous faudrait de la justesse technique pour sortir les ballons. Sur l'engagement qu'on a mis, la rigueur et l'investissement, je suis très content de prendre un point. On a joué avec des gamins qui découvrent la Ligue 1 cette saison (Zohi, Caci, Fofana, Sissoko).

Tout n'est pas parfait, mais ils lâchent les chevaux et ils grandissent. Ils ont fini carbonisés. Quand tu n'es pas cuit à la fin contre Paris, c'est que tu es un tricheur. Et comme je n'ai pas de tricheurs, mes joueurs étaient carbonisés à la fin. Contre Paris, si tu arrives en tongs, tu repars chez toi avec une bonne fessée ! Si je dois avoir un regret, c'est de prendre un penalty quand on est à dix car Jonas (Martin) est en train de se faire soigner. On souffrait mais on arrivait à minimiser l'impact offensif de cette équipe. Il y avait une grosse domination mais on n'était pas trop en danger, on avait une certaine maîtrise défensive. Sur l'ensemble de la deuxième mi-temps, l'égalisation n'est pas usurpée, mais ça se joue sur un coup tordu. À onze, je ne suis pas sûr que Mbappé aurait pu se retrouver en bonne position dans la surface... » Propos recueillis par l'AFP.

A propos de l'auteur

Jonathan

Co-fondateur du Direct Racing et d'Alsa'Sports, le sport c'est ma passion et je ne souhaite qu'une seule chose, vous la faire vivre au travers de nos sites en vous offrant l'information gratuitement !

Samedi 15 Décembre
Stade Auguste Delaune
Reims

VS

20h00
Strasbourg