Vidéo

Thierry Laurey a fondé beaucoup d'espoirs en Ludovic Ajorque !

Ligue 1
Vidéo
20 Avril 2019 15h20

Il y a des paris dans le football qui peuvent étonner ! Les dirigeants du Racing Club de Strasbourg ont recruté pas moins de vingt joueurs en deux saisons et il faut avouer que dans l'ensemble c'est une grande satisfaction. Sur le front de l'attaque il aura fallu être juste pour pallier aux départs de Stéphane Bahoken, Jérémy Blayac et Martin Terrier. Lebo Mothiba et Ludovic Ajorque sont les deux joueurs recrutés pour renforcer ce secteur. Autant dire que le pari est d'ores et déjà réussi sur ce point !

L'international sud-africain, Lebo Mothiba, a inscrit un total de dix buts sous le maillot du club alsacien (8 en L1 et 2 en Coupe de la Ligue). Après avoir marqué sept buts après tout juste douze journées de championnat, nombreux étaient ceux qui pensaient que Mothiba allait survoler le classement des buteurs du côté du Racing. C'était sans compter sur Ludovic Ajorque ! Profil atypique, du haut de ses 1m97, Ajorque est tout simplement le plus grand joueur de l'histoire du Racing.

Et pourtant... l'attaquant strasbourgeois a un style de jeu proche de celui de l'incontournable Edin Dzeko, avec quelques centimètres en plus (1m92 pour Edin Dzeko). Capable de faire la différence à tout moment de la partie. De nombreux fans du RCS furent sceptique à son arrivée en pensant que l'ancien clermontois manquerait d'habileté balle au pied. Que nenni ! Ludovic Ajorque affole lui aussi les compteurs et compte désormais 10 buts à son actif sous le maillot strasbourgeois, autant que Lebo Mothiba. Le Réunionnais pourrait même compter quelques buts supplémentaires, mais selon le joueur, il a un point faible à améliorer : La tête, il va falloir que je m'améliore sur ce point. Face à Guingamp j'ai encore eu une occasion qui doit finir au fond, même si ça passe pas très loin... On dit que lorsqu'il y a un centre il faut mettre le ballon d’où il vient. Il va falloir travailler ce genre de situations, à l’avenir ça va le faire !


Huit buts en Ligue 1, deux en Coupe de la Ligue et cela à six journées de la fin de la saison. Face à Guingamp, Ludovic Ajorque a inscrit son troisième doublé de la saison avec le Racing (Lyon, Monaco et Guingamp). Huit buts en 14 titularisations et 20 apparitions (1147 minutes de jeu), soit un but toutes les 143 minutes. La saison de l'attaquant réunionnais est une véritable réussite. S'il n'est pas le plus impressionnant de tous les attaquants de Ligue 1, Ludovic Ajorque affiche une très belle aisance technique qu'il explique facilement : "Quand j’étais à la Réunion j’ai beaucoup travaillé la technique. On travaille dans toutes les équipes dans lesquelles on passe. J'ai évolué dans des équipes qui jouent beaucoup au foot, Luçon, Clermont, cela m’a beaucoup aidé. Je ne vais pas dire que je suis le plus technique, je fais des trucs pas très compliqués. J’essaie juste d’être le plus propre possible pour mon équipe, des bonnes remises, ne pas perdre le ballon. Je suis un peu meilleur des pieds que de la tête.

L'attaquant du Racing avait quelques exemples dans sa jeunesse : Avant j’étais à la Réunion, j'aimais beaucoup regarder Guillaume Hoarau. Après, je regarde beaucoup Ibrahimovic aussi. Ce sont des gens qui sont grands, habiles techniquement et qui participent beaucoup au jeu mais qui sont beaucoup dans la surface aussi, donc c’est vrai que c’est un profil que j’aime. Edin Dzeko aussi ! C’est un très grand attaquant, fort des deux pieds, mais il est fort de la tête aussi lui (rires). Je suis plus grand que lui mais je dois encore apprendre par rapport à ce qu’il fait. Il est très bon du pied gauche, du pied droit, il marque de jolis buts, il garde bien le ballon, il participe au jeu. Moi je dois m’améliorer là-dessus, de bien garder le ballon dos au but et d’être plus dur.

L'entraîneur actuel du Racing, Thierry Laurey, permet également à Ludovic Ajorque de progresser : Moi ce que j’aime faire c’est décrocher, jouer, marquer. Je ne vais pas dire que ce sont des points forts, je dois m’améliorer dans tout mais j’aime jouer. Comme dit, je suis passé dans des équipes qui jouent au foot, et forcément quand tu passes par des équipes comme ça ça t’aide beaucoup. Même à Strasbourg ça joue au foot donc ça aide oui. Le coach Laurey me laisse décrocher et participer au jeu , mais il veut que je sois avant tout devant le but, donc, si je participe, que je décroche et qu’à l’arrivée je suis devant le but, je pense qu’il doit être satisfait.

De son côté, Thierry Laurey ne cache pas le fait d'avoir fondé beaucoup d'espoirs en son joueur : Ludo c’est un garçon sur lequel on a fondé beaucoup d’espoirs. On regarde le championnat de Ligue 2 tous les ans et la saison passée cela nous a semblé être le joueur qui correspondait à ce qu’on voulait. On avait Jérémy Blayac dans le même style mais qui nous quittait. il a donc fallu qu’on aille chercher quelqu’un qui ressemble à ce style de joueur et je trouve que Ludovic Ajorque s’adapte très très bien. Il a été retardé par une blessure en début de saison qui lui a plombé son début de championnat. Maintenant on voit qu’il est en pleine forme et pleine confiance, ses partenaires le ressentent , c’est que qui est intéressant. Il a une très bonne technique pour un joueur de ce gabarit là. ll se déplace bien, il est très altruiste, c’est un garçon qui a le sens du collectif, plutôt que de frapper, s’il peut faire une passe il la fera. Ce sont des choses qui font qu’aujourd’hui il est apprécié de ses partenaires, du staff et de tout le monde. En prime, Ludo est efficace, c’est surtout ça !


Si Ludovic Ajorque estime que son point faible est son jeu de tête, son coach n'est lui pas entièrement d'accord avec l'attaquant du Racing : Le jeu de tête n’est pas son point faible mais c’est vrai qu’il ne l’utilise pas suffisamment à bon escient à mon goût. Pas parce qu’il ne sait pas sauter ou quoi que ce soit, mais, dans les déplacements, il faut qu’il soit encore un peu plus pertinent. Après, il y a le pied droit qu’il n’utilise pas spécialement. J’aimerais le voir utiliser son pied droit parce qu’il a réellement une belle technique. Je pense que quand on a une bonne technique avec son pied gauche on peut aussi l’avoir avec son pied droit. Il y a encore des pistes à explorer de son coté, mais c’est un garçon qui s’est bien adapté à la Ligue 1. Il n'avait jamais joué dans l'élite il ne faut pas l’oublier. Pour une première saison, c’est plutôt réussi à ce jour. Il reste six matches, je pense qu’il n’a pas fini de nous étonner. On a la chance d’avoir trois attaquants qui sont performants, qui marquent des buts et qui sont en confiance. Finalement, au lieu d’avoir un joueur à 24 buts, on en a trois à 8. Ce qui nous importe, c’est qu’on arrive à marquer des buts et que les gens qui sont devant arrivent à terminer nos actions.

Pour finir, on a demandé à Ludovic Ajorque s'il s'était fixé un objectif de buts pour cette première saison dans l'élite du football français : Je garde pour moi mon objectif, mais, c’est vraiment bien d’être à 10 buts pour ma première saison, il reste encore six matches, on va essayer d’aider l’équipe et de marquer un peu plus.

Une première saison plus que réussie malgré son absence lors du début de l'exercice 2018/2019 suite à sa blessure. Ludovic Ajorque n'est pas seulement un bon joueur de football, il est également très attachant et son sourire n'a pas fini de ravir les amoureux du Racing Club de Strasbourg !








A propos de l'auteur

Jonathan Helbling

Co-fondateur du Direct Racing et d'Alsa'Sports, le sport c'est ma passion et je ne souhaite qu'une seule chose, vous la faire vivre au travers de nos sites en vous offrant l'information gratuitement !